top of page
Autodidacte je suis arrivée à la sculpture il y a une trentaine d'années. 2 lignes de force structurent mon travail depuis , l'humain et l'imaginaire, thèmes que je déploie sur le bronze et sur différents types de résine.

Bousculée par la dureté de l'actualité et la pauvreté  qui jalonne les trottoirs de Paris ma ville d'origine j'ai longtemps travaillé sous ces influences sur notre condition d'Homme et sur celle que notre monde fait à l'humain.
Puis un jour, au bout de trop de grisaille, de trop de misère alentours, d'une nature trop absente et d'une mer trop lointaine, j'ai choisi de quitter Paris et de m'installer à Antibes Juan les Pins dont la découverte au hasard d'une visite amicale m'avait littéralement happée. Le lieu s'est imposé comme une évidente réponse à mon besoin grandissant de douceur et d'harmonie.
Je devais être là et nourrir mon travail sous un angle plus apaisé,


Tout en conservant dans ma pratique le même fil conducteur:
partir d'un thème et le déployer différemment au sein d'une même oeuvre, avec toujours la recherche d'une conjugaison de variations,
associer des formes contraires sans rupture, r
endre l'harmonie possible dans la différence. 
bottom of page